Bienvenue sur le site de Humanperf !
Bienvenue sur le site de Humanperf !

Avant de poursuivre, nous devons vous informer que ce site utilise des cookies pour vous garantir une navigation optimale, réaliser des statistiques de visites et vous proposer du contenu adapté à vos centres d'intérêts.
En savoir plus...

Paramétrer d'abord

Matière à réflexion N°8 Septembre 2021 :
la positive attitude, un meilleur pilotage des plans d’actions et le syndrome FOMO

6 sept. 2021

De nombreux facteurs poussent aujourd’hui les entreprises à lancer des initiatives de transformation. Qu’il s’agisse de démarches volontaristes et positives ou au contraire de « la peur de manquer » comme l’illustre très bien le syndrome FOMO, elles appliquent encore trop souvent les mêmes recettes déjà mises en œuvre par le passé ou par mimétisme avec d’autres entreprises dans leur secteur d’activité. Croyant aller vite, elles pilotent les projets avec les bonnes vieilles méthodes « Command & Control » qui poussent trop souvent à la justification « de ne pas faire » et aboutissent à des échecs.

Pourtant, cette rentrée pleine de promesses pourrait être l’occasion pour les entreprises ambitieuses de revoir leurs méthodes afin de retrouver davantage d’énergie positive. Essayer de favoriser davantage de prises d’initiatives en transformant chaque problème ou chaque irritant en une quête d’amélioration et d’innovation. Cette quête pourrait être relevée par un collaborateur ou une équipe sans peur de l’échec ; avec des indicateurs pertinents permettant de mieux apprécier la création de valeur et sa contribution aux objectifs.

Voici le 8ème numéro de « Matière à réflexion » avec des articles dans les domaines de l’innovation participative, l’amélioration continue, la transformation et la gestion de portefeuilles de projets pour faire évoluer vos idées vers de nouvelles perspectives.

L’actu à la une en innovation

La positive attitude

La positive attitude

La positive attitude est un excellent moyen de concrétiser ses initiatives de transformation. Chaque contrainte peut être vue comme un challenge à relever ou une opportunité de développement à saisir. Pour que les équipes soient motivées, prêtes à relever de nouveaux défis, il faut néanmoins qu’elles aient le soutien de leur management et que les échecs soient pleinement considérés comme une phase d’apprentissage dans le cycle d’innovation. Cet article nous rappelle en ces temps pour le moins agités que développer la positive attitude ne peut qu'être bénéfique pour prendre du recul et énergiser toute l'organisation à long terme.

Ces autres articles pourraient également vous intéresser :

Climat de confiance et innovation collective

Le rôle du climat de confiance dans la capacité à créer une intelligence collective au service de l’innovation

Le mot innovation semble omniprésent en cette rentrée, il faut imaginer de nouvelles stratégies, créer de nouvelles offres, simplifier l’organisation et les processus… Or, pour faire écho à la positive attitude, il est important de prendre conscience que cette capacité à innover est aussi conditionnée par l’existence d’un véritable climat de confiance et de marges de manœuvre au sein des équipes. Benoît Brulant nous rappelle dans cette chronique sur Alliancy que le climat de confiance réside au cœur de la culture managériale et que chaque manager doit en poser le cadre. Il doit aussi le faire vivre au quotidien s’il veut parvenir à créer une véritable intelligence collective au service de l’innovation.

Le triangle pour accélérer la création de valeur en entreprise

Comment entrer dans un triangle créateur de valeurs

Les organisations risquent - sans cette positive attitude et ce climat de confiance - de tomber dans l’infernal triangle victime-persécuteur-sauveur qui peut freiner la création de valeur comme l’explique très bien cet article sur HBR France. Le rôle du management intermédiaire y est ainsi mis en lumière pour sa capacité à fédérer les énergies des équipes et à les inscrire dans un triangle créateur de valeurs.

L’actu à la une en amélioration continue

Un meilleur pilotage des plans d’actions chez SEW USOCOME

Témoignage SEW USOCOME : piloter les plans d’actions pour mieux mobiliser les énergies

SEW USOCOME est la filiale française du groupe familial allemand SEW-EURODRIVE, premier constructeur mondial dans le domaine des systèmes d’entraînement. L’entreprise s’est déployée avec succès dans le monde entier grâce à ses valeurs d’innovation, de qualité et de flexibilité au service de la satisfaction client. La démarche d’amélioration continue est ainsi au cœur de l’ADN de l’entreprise. Elle vise à mobiliser les énergies des collaborateurs pour disposer des meilleurs standards dans ses processus, conjuguant intelligemment pouvoir de création et force d'organisation. Découvrez les témoignages de Patrick Kolb, Cédric Husser et Aymeric Morio sur la mise en place de la solution IDhall et les bénéfices obtenus pour améliorer le suivi et le pilotage des plans d’actions.

Demander une démo

Ces autres articles pourraient également vous intéresser :

La gamification pour améliorer le système éducatif

Comment certains enseignants jouent avec le système éducatif

La « Gamification » est en effet une tendance depuis plusieurs années, à l’image de ces enseignants qui l’intègrent désormais de plus en plus fréquemment dans leurs dispositifs pédagogiques. Cet article illustre bien ce changement de perspective : au lieu de facteurs de motivation extrinsèques qui contraignent les élèves à adopter des comportements d’apprentissage positifs – par exemple, les notes – la gamification nourrit des facteurs de motivation intrinsèques comme ceux inhérents aux jeux vidéo. En appliquant ces notions de motivation intrinsèque aux démarches d’amélioration continue, cela aiderait chacun à identifier et choisir les pistes de progrès à mener, de s'assurer que ces pistes soient adaptées à ses compétences et de s'entourer des bonnes personnes pour les transformer avec succès.

Six Ways to Create a No-Fear Culture

Six Ways to Create a No-Fear Culture

Si la peur est parfois une question de survie, elle peut en revanche entraîner un contrôle malsain dans les entreprises, tuant toute prise d'initiative et instaurant une posture de justification « à ne pas faire » comme nous le disions précédemment. Dès lors, comment éradiquer la peur de votre organisation ? Comme cela ne se fera pas en un jour, autant commencer le plus tôt possible ! Cet article (en anglais) nous rappelle l’importance de favoriser les échanges, d’aligner les intentions et les actions pour créer un climat de confiance (encore), d’écouter toutes les idées dans le cadre d’une communication transparente et de maintenir des processus bien organisés avec une gouvernance adaptée. Un condensé de bonnes pratiques et de bon sens à mettre en toutes les mains !

L’actu à la une en transformation

Le syndrome FOMO ou la peur de manquer

Le syndrome FOMO (Fear Of Missing Out) ou la peur de manquer

Est-ce que les projets de transformation numérique ne seraient pas désormais principalement issus du syndrome FOMO ? Ce concept - que l’on peut traduire littéralement par la « peur de manquer » - est amplifié par l’usage massif des réseaux sociaux et la peur constante qu’ils engendrent de manquer une nouvelle importante ou un autre événement. Dans l’entreprise, cette « peur de rater quelque chose » conduit souvent à succomber à des effets de mode, on décide alors d’appliquer des recettes toutes faites sans tenir compte de son niveau de maturité, de la culture d’entreprise, ni des attentes de ses clients et surtout de ce qui fait sa singularité. Il n’est pas surprenant dans ce contexte de voir qu’une majorité des projets de transformation digitale n’atteignent pas leurs objectifs. Cet article et le podcast qui l’accompagne nous permettent de mieux comprendre ce phénomène pour s’en prémunir et garder la tête froide.

Ces autres articles pourraient également vous intéresser :

Le projet de transformation de l’entreprise chez AC Environnement

Témoignage AC Environnement : soutenir le projet de transformation de l’entreprise avec IDhall

Acteur majeur du diagnostic immobilier en France, AC Environnement est aussi l’expert reconnu de la collecte et de la modélisation de l’ensemble des données techniques sur un bâtiment. Après plusieurs années de forte croissance et d’influence sur son marché, le groupe a décidé de repenser sa manière de fonctionner et s’est engagé dans une dynamique de transformation profonde et ambitieuse, baptisée « Zeus », devant lui permettre de reprendre 10 ans d’avance sur son marché. Découvrez le témoignage de Jean-Baptiste Sebag, Directeur Général (Opérations et Transformation), sur les enjeux de ce projet et comment IDhall vient soutenir le travail des équipes en facilitant la collaboration et le partage. Un bel exemple d’une démarche visant à mieux travailler ensemble.

Comment mesurer l’avancée de la transformation numérique ?

Comment mesurer l’avancée de la transformation numérique ?

La transformation numérique de l'entreprise semble être devenue une évidence pour tous les dirigeants. Mais ces derniers appréhendent-ils véritablement les résultats attendus par cette transformation ? Elle s'avère trop souvent être un fourre-tout multidimensionnel qui rend difficile la définition des objectifs de performance à atteindre. Si la définition d'indicateurs reste certes un exercice complexe, il est indispensable pour apprécier réellement l'impact des projets et le succès de la démarche. S’appuyant sur les résultats de l’enquête CIO Survey menée en 2021, cet article nous donne des exemples concrets d’indicateurs pour un suivi efficace des objectifs visés.

Demander une démo

Préférences